Ghost stories

Ghost stories

Le projet s'inscrit dans les thématiques culturelles du cycle 4 « rencontres avec d'autres cultures », et « langages », et renvoie au folklore des cultures anglo-saxonnes autour des histoires de fantômes. Ce folklore populaire impacte de nombreux domaines tels que la littérature dite horrifique/ fantastique (Edgar Allan Poe, H. P Lovecraft, Stephen King, « Dracula », « Frankenstein »). Mais aussi et surtout, aux yeux de nos jeunes élèves, l'art cinématographique, jusqu'à en devenir un véritable genre, très apprécié par la jeunesse de tout temps. Toutefois, souvent relégué au rang de « sous-genre », ou de produit de série B, le très populaire cinéma d'épouvante souffre beaucoup de son image, entretenue par les sociétés de production elles-mêmes, visant à le définir comme une attraction des cultures populaires et non plus comme une oeuvre à part entière.
Dans ce contexte, il m'a paru judicieux « d'ouvrir les yeux » de notre jeune public, si friand de ces divertissements, en leur proposant une découverte plus approfondie de certaines oeuvres. Ce faisant, aborder la notion de retournement final dans la narration, procédé que l'on retrouve d'ailleurs tant en littérature qu'au cinéma, m'a semblé être une étape incontournable.
S'amuser à se faire peur est semble-t-il un passage obligé de nos jeunes élèves. Il a donc été pertinent de montrer que dans les oeuvres autour des sujets en lien avec le monde surnaturel, souvent l'élément perturbateur qu'est le paranormal sert de prétexte pour aborder des sujets plus profonds, plus sérieux, et plus réels, et échappent ainsi à la binarité du raisonnement qui réside dans les questions « y crois-ty ? », « cela existe-t-il vraiment? ». L'enjeu ne se situe plus simplement dans la réponse à ces questions, mais davantage dans ce que ces questions permettent de soulever, à tout niveau.

Vidéos des élèves

Projet proposé par Myriam Mokadem, professeur d'anglais au collège Simone de Beauvoir à Crolles (Isère 38). 

Ce projet a reçu le 'prix de la parole pour impressionner' du défi académique 'La parole aux langues' dans le cadre de la Semaine des Langues 2019. En savoir +

 

Abonnez-vous à la nouvelle lettre d'information 'Déclic en langues' sur le numérique en langues et suivez-nous sur Twitter !